Les Parrains

Les Parrains

Des personnalités connues ont accepté, pour le plus grand honneur de notre équipe, de parrainer le projet du Passeport valaisan ! Vous pourrez découvrir les liens étroits qu’ils entretiennent avec le Valais, grâce à quelques-unes de leurs réponses à nos questions.

Claude Barras

Claude Barras est notre nouveau parrain ! L’auteur valaisan du film d’animation à succès « Ma vie de courgette » a obtenu de nombreuses récompenses, notamment deux Césars le 24 février 2017 à Paris : « meilleur film d’animation » et « meilleure adaptation pour Céline Sciamma »

Notre équipe est fière et très honorée que le réalisateur valaisan ait accepté notre proposition de parrainage !



Daniel Rosselat

Daniel Rossellat, directeur du Paléo Festival, est parrain du Passeport valaisan !

Qu’est-ce qui fait la force culturelle en Valais ?
La raclette et la Petite Arvine ! Plus sérieusement, il existe de grands rendez-vous, tels que le Verbier Festival ou le Guinness Irish Festival, ainsi que des lieux favorisant l’épanouissement culturel tels que la Fondation Gianadda, le musée Pierre Arnaud ou encore la Ferme Asile et le Port Franc.

Quel sont vos lieux « coup de cœur » en Valais ?
Le Val d’Anniviers, Sion et Evolène

 



John Doe

Ce petit bonhomme de 22 cm est la mascotte officielle du Carnaval de Sion… et a accepté de devenir un parrain du Passeport valaisan.

Quels sont vos lieux « coup de cœur » en Valais ?
Le Val d’Hérens est pour moi une des belles régions qui a su garder son authenticité. En étant amoureux de la nature, on peut découvrir des coins magiques…

Que pensez-vous du Passeport valaisan et de ce qu’il pourrait amener au Valais ?
Je trouve l’idée géniale… sinon je ne serais pas parrain ! Hihi

 



Didier Tholot

Didier Tholot est une icône en Valais, surtout pour le FC Sion. Après avoir été joueur, il a été entraîneur de l’équipe valaisanne et l’a menée deux fois à la victoire en Coupe de Suisse, lors de deux matchs mémorables : 3-2 contre Young Boys en 2009 et 3-0 contre Bâle en 2015. C’est avec un grand plaisir que nous l’accueillions dans la Team des Parrains du Passeport valaisan !

Quel sont vos lieux « coup de cœur » en Valais ?
Le Stade de Tourbillon. La Pierre à voir et l’ensemble du domaine skiable.

Que pensez-vous du Passeport valaisan et de ce qu’il pourrait amener au Valais ?
Je trouve l’initiative très belle. Le Valais mérite d’être connu et le Passeport valaisan peut-être un moyen original de le faire connaître.

 

 



Léonard Gianadda

Léonard Gianadda est le directeur de la Fondation Pierre Gianadda de Martigny, haut lieu culturel en Valais, qu’il a inaugurée en 1978. En 2017, il devient parrain du Passeport valaisan 🙂

Qu’est-ce qui fait la force culturelle en Valais ?
Les Valaisans ont une identité commune très marquée, solidement ancrée dans les générations, authentique, à la fois « autarcique » et curieuse de ce qui se passe ailleurs.

Comment jugez-vous l’offre culturelle en Valais ?
Elle est abondante et variée, avec un accent particulier sur les productions populaires : les sociétés dites locales (chant, musique, théâtre) frappent par le nombre de personnes qu’elles rassemblent en tant qu’acteurs mais aussi en tant qu’auditeurs ou spectateurs. Si l’on ajoute à cela les musées, galeries d’art, concerts, spectacles, festivals et autres, on constate que la diversité de l’offre peut combler pratiquement tous les souhaits.

 

Se connecter
à votre Passeport valaisan
Loading...